dimanche 10 août 2008

un p'tit message, s'il vous plait.

Dis donc petit bonhomme.
Dis donc petite bonne femme.
Tu passes tu passes, et tu ne t'arrêtes pas.....
Je t'ai vu tout à l'heure, tu devalais la pente.
Tu courais, haletant, profitant du beau temps.
Tu ne portes qu'un tee shirt, un bermuda, pas de gants.
Tes cheveux sont defaits, tes baskets, tou fout l'camp.
Et puis tu as apperçu du coin de la haie, un morceau du jardin.
Alors, t'as ralenti, tu t'es mis à marcher.
Puis t'as marché lentement, puis tu t'es arrêté.
Tu as épié à travers la haie, pour voir un peu mieux.
Ne nie pas ! je t'ai vu.....
Je voyais à travers le feuillage, un morceau de tes habits.
Et quand tu as devalé moi, je t'ai écouté.
Alors, je restais là, toujours pliée en deux.
On était tous les deux, un peu comme chat et souris.
Mon chat les épie bien plus souvent qu'il ne les attrape.
Je fais comme la souris, je fais celle qui ne sait pas.
Je continue à biner, à sarcler ou tuteurer.
J'attends que tu te manifestes, et que tu la ramènes.
Toi, tout près de moi, tu dois sûrement ne plus respirer.
Ou si peu......
Car devalant la côte, tu dois être essouflé.
Alors, plus que jamais, je fais silence.
Juste le bruit de la houe qui rencontre quelques graviers.
J'éponge mon front qui ne fait que couler.
Et toi, tu restes là, à tout regarder.
Et comment tu le trouves, le jardin...?
Est ce qu'il est à ton goût ?
Trouves tu que j'y bosse assez ?
N'y a t il pas trop de verdure, et pas assez de fleurs ?
Est ce qu'avoir autant d'ombre, à toi, ça t'en fait un peu ?
Un peu de quoi.... Un peu d'ombre ! Pardis. Faut suivre un peu ! hein...
Mais la haie est toujours bien tondue.
C'est fait expres c'est pour que tu voies.
Si je la laissais pousser, ça ne marcherait pas.
Alors, vas tu me dire......
Oui ou non, ça manque de fleurs ?
Mais vraiment, non, tu es trop borné.
Tu regardes tu regardes, mais jamais tu ne parles.
Certains lisent, et ne disent rien.
Toi tu mâtes, et n'en dis pas plus.
Mais jamais tu t'es dis "tiens après tout, discuter, ça pourrait être sympa".....
Jamais tu t'es dit "si elle parle, c'est peut être pour qu'on lui réponde".
Non ?....... Jamais ?
Mais en tout cas sache une chose.
Que tu ailles que tu viennes.
Courant, marchant, trottinant quelquefois.
Qu'il pleuve qu'il vente.
Qu'il neige ou tourmente.
Que les Dieux des jardins me soufflent si je ments.
Moi, drapée dans la verdure du jardin,
Si je n'suis pas dehors, c'est que je suis dedans.
_________________

6 commentaires:

hélène a dit…

bonsoir , je viens de découvrir ton blog trés intéressant ,j'ai 48 ans et suis intéressée par le jardinage , mais je n'es pas beaucoups de temps pour m' occuper du mien , car je travail et aussi des ennuis de santé ( le dos et arthrose surtout aux mains )mais j'aime tellement me retrouver avec la nature, j'oublie tous mes soucis , je ne ferais pas de grand discours , car je n'écris pas bien , mais c'est l'intention qui compte comme on dit , je laisse tous ca aux autres , je viendrais de temps en temps puiser quelques idées sur ton blog , encore merçi et continue .

salpiglossis a dit…

Bonjour, Helène.
il ne faut pas ne pas oser ! ou si tu prefères, pour parler français, il FAUT oser ! laisser un commentaire. car precisement "laisser ça aux autres", c'est justement ce que tout le monde fait. et c'est bien dommage, car nous, qui écrivons, avons besoin, précisement, de votre aprobation et de vos encouragements.
je suis bien contente que mon blog te plaise. surtout, même si tu es timide n'hésite pas à m'interpeller, ou à me poser des questions.
pour l' arthrose, malheureusement, je me sens impuissante à pouvoir t'aider. Pour le dos non plus, mais il y a des ruses qui peuvent aider... On ne peut pas empêcher le corp de parler n'est ce pas.
Je te souhaite une bonne journée.

Tiketoun a dit…

Bonjour Salpi,

J'aime beau ton poste, il est magnifique.

a+
Tiketoun

salpiglossis a dit…

merci tiketoune; ça me fait bien plaisir. c'est que c'est un peu comparable... quelqu'un passe sur le chemin, puis n'ose pas interveir. L'idée n'est pas de moi, mais je m'y suis reconnue.
Je te souhaite une bonne journée.

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec cette constatation.. Je lis, je me régale des photos, émue par vos écrits ...admirative...et je passais sans m'arrêter. Mon jardin est plutôt "vivrier", il y a des fleurs. Née pendant la guerre, il me reste la peur de manquer, ne rien jeter, finir son assiette .... etc ....Je vais lire un peu à la fois tous les articles sur l'autre Blog aussi. C'est du vécu !!!!!
Passerose62
Merci salpiglossis.

salpiglossis a dit…

je suis contente que mes écrits de plaisent.
Oui, c'est vrai que chacun gère sa vie selon l'expérience que l'on a eue. C'est normal. On est tous le fruit de toute cette expérience. Un jardin "vivrier", j'adore cette expression. mais moi, j'utiliserai bien cette expression pour l'ornemental aussi, car il me fait vivre aussi ! je ne pourrai pas me passer de fleurs.
Dans le potager, j'ai fait un carré de "champ fleuri". C'est joli comme tout. Des photos peut être demain.
Mais pour l'autre blog, les lecteurs ne peuvent laisser des commentaires que sur celui ci, car l'autre est en panne. J'en suis désolée.